harcèlement au travail

harcèlement au travail

20 décembre 2019 0 Par Laure

L’intimidation encore appelé harcèlement est une forme d’agression qui peut se produire n’importe où. Elle peut se manifester sous plusieurs formes, par exemple, les intimidateurs peuvent menacer votre enfant à l’école (intimidation à l’école), maltraiter votre adolescent en ligne (cyber intimidation) ou vous intimider au travail (intimidation au travail). Elisabeth Engel vous présente dans cet article, les causes liées au harcèlement en milieu de travail, ses effets et enfin vous donne quelques astuces pour vous en prémunir.

Qu’est-ce que l’intimidation en milieu de travail ?

Souffrance au travail

La question de la définition est compliquée par le fait que le même comportement agressif peut être (et a été) étiqueté différemment, en utilisant des termes comme incivilité, harcèlement, violence psychologique, ostracisme, supervision abusive, etc. Par conséquent, afin de donner une définition précise et concise du terme intimidation en milieu de travail comme un type unique d’agression propre à un milieu de travail, l’auteur propose la définition suivante : L’intimidation en milieu de travail fait référence à  » des situations où un employé est exposé de façon répétée et prolongée au harcèlement d’un ou de plusieurs collègues (y compris des subalternes et des dirigeants) et où la personne visée est incapable de se défendre contre ce mauvais traitement systématique « . Il s’agit d’une « forme de violence persistante où l’employé exposé est soumis à l’agresseur ».
Bref, l’intimidation en milieu de travail comporte du harcèlement et des conflits continus (c’est à dire qu’il ne se limite pas à un ou deux cas). De plus, on a le sentiment d’être pris au piège de la situation et d’être sans défense.
La question de savoir si l’intimidation se produit dans un contexte particulier dépend d’un certain nombre de facteurs (certains liés au travail, d’autres plus généraux) comme le sexe, le climat, le taux de pauvreté et les caractéristiques de l’emploi en question. Par exemple, des recherches antérieures ont montré que l’intimidation est particulièrement courante dans les grandes entreprises industrielles dominées par les hommes. Elle est également plus fréquente chez les travailleurs non qualifiés que chez les superviseurs ou gestionnaires.

Pourquoi l’intimidation en milieu de travail se produit-elle ?

L’une des principales raisons pour lesquelles le harcèlement se produit est l’environnement de travail. Des recherches antérieures ont établi un lien entre l’intimidation et des facteurs liés au comme le stress, l’insécurité d’emploi, la charge de travail, les conflits, l’ambiguïté dans les rôles et les exigences cognitives de l’emploi. D’autres enquêtes, cependant, n’ont pas trouvé de lien entre l’intimidation et ces facteurs de stress liés au rôle.
Une autre explication majeure du harcèlement met l’accent sur les facteurs liés à la personnalité. La plupart de ces recherches se sont concentrées non pas sur les intimidateurs, mais sur leurs cibles et leurs caractéristiques personnelles. Certaines études ont prouvées que les employés névrosés et ceux dont les effets négatifs sont plus fréquents courent un risque accru d’être victimes d’intimidation. C’est-à-dire que certains des employés qui deviennent la cible d’intimidation sont ceux qui vivent régulièrement des états émotionnels négatifs (anxiété, colère, tristesse, insécurité).
Une autre étude combine simplement ces deux types d’explications et montre que l’intimidation en milieu de travail est le résultat de l’interaction entre la personnalité et les facteurs liés au travail considérés ci-dessus.

Qu’est-ce qui est associé au harcèlement en milieu de travail ?

Le harcèlement a déjà été associée à de nombreux symptômes physiques et psychologiques, notamment des maux de tête, des douleurs chroniques au cou, la fibromyalgie, le diabète de type 2, des troubles du sommeil, l’anxiété, la dépression, les symptômes de stress post-traumatique, des idées suicidaires et autres.
De plus, le harcèlement est également associée à des réactions négatives au travail. Les personnes qui sont victimes d’intimidation sont plus susceptibles d’être moins dévouées au travail, d’être insatisfaites de leur emploi, d’éprouver de l’insécurité d’emploi, d’avoir un taux élevé d’absentéisme et de recevoir des prestations d’invalidité.
Néanmoins, bien que l’intimidation semble entraîner des problèmes de santé mentale, des recherches ont permis d’établir une relation causale inverse liés aux problèmes de santé mentale qui entraînent l’intimidation. En fait, comme nous l’avons vu précédemment, certaines recherches indiquent que les personnes qui éprouvent des émotions négatives courent un plus grand risque d’être victimes d’intimidation.
La question est : pourquoi ? Selon certains experts, les personnes dont le bien-être est moins bon sont plus enclines à interpréter un comportement agressif comme une indication d’intimidation parce qu’elles ont moins de tolérance à l’égard d’un tel comportement. Aussi, les personnes ayant des problèmes de santé mentale violent les normes de comportement et incitent ainsi les autres à l’agressivité.

Existe-t-il des moyens de préventions contre le harcèlement?

Un examen systématique récent de 12 études a révélé qu’aucune des interventions contre l’intimidation n’était efficace et que seulement deux d’entre elles réduisaient l’incivilité, par exemple la grossièreté et le sarcasme. Une autre étude a conclu que les interventions anti-intimidation ont un effet positif, mais surtout sur l’amélioration des connaissances et de la sensibilisation à l’intimidation en milieu de travail et sur le changement des attitudes et des perceptions, et non sur la prévention des comportements d’intimidation. Bref, il est nécessaire de mener des recherches sur l’élaboration d’interventions anti-intimidation plus efficaces au travail, car ceux actuelles ne semblent pas être très utiles.